Avis aux organisateurs

 

PROLETAIRES DE TOUS LES PAYS, UNISSEZ-VOUS !

UTOPISTES, ANARCHISTES, MARXISTES, SOCIALISTES, COMMUNISTES, CHRETIENS DE BASE, SOCIAUX-DEMOCRATES, ANTIGLOBALISTES ET AUTRES RÊVEURS D’UNE SOCIETE SOLIDAIRE ET JUSTE, REJOIGNEZ NOTRE PROJET

 

VIVE LA SOCIALE !

UNE INITIATIVE DE LA CHORALE BRECHT-EISLER DE BRUXELLES

en collaboration avec le OMROERKOOR de Hasselt

 

Avant-propos

 

La mémoire collective laisse parfois tomber des mailles. Une petite justification.

 

Chère S.,

Hier, lors de notre visite au Vooruit de Gand, tu m’as demandé, à juste titre : pourquoi cette production ?

La veille, j’avais regardé un reportage passionnant de la RTBf sur une expo formidable consacrée à lamère de toutes les grèves, celle de l’hiver 1960-1961. Une jeune guide faisait visiter l’expo à des élèves du secondaire… qui paraissaient y prendre un grand intérêt.

La guide en question ne comprenait pas pourquoi à l’école, on ne parlait pas de l’histoire des luttes sociales. Par conséquent, rares sont les gens qui sont conscients du fait que notre condition soociale est le fruit de longues luttes. « Notre bien-être est non seulement un droit (dont peu se rendent encore compte) », ajouta quelqu’un, « C’est un acquis qui a été arraché à force de luttes et de victoires qu’il importe d’enseigner et commémorer à l’école, car ce qui a été gagné, peut aussi se perdre. »

Car comme le disait Rik Vandecaveye qui nous faisait visiter le Vooruit de Gand, cet impressionnant vestige de la coopération ouvrière : « Il arrive que la mémoire collective laisse tomber quelques mailles ».

Enfin je pense que la conscience incontournable du passé nous aide à situer le présent. Priver quelqu’un de ses souvenirs et de son histoire, c’est lui voler son identité. Et l’inverse est également vrai. »

Un petit exercice: tes enfants savent-ils qu’il y a moins de 80 ans, les travailleurs n’avaient pas de congés ? Et que c’est malheureusement toujours le cas de près de la moitié des enfants qui vivent aujourd’hui.

Oserais-je parler de moi? Je suis sensible aux courants sociaux sans être vraiment actif, et pourtant ce voyage à travers l’histoire de la chanson de lutte et, par extension, du mouvement ouvrier, fut pour moi une découverte bouleversante… »

Voilà assez de raisons pour réaliser notre projet, me semble-t-il.

Cordialement,

Vital Schraenen
Metteur en scène

'L'oratore dello sciopero' (l'orateur de la grève)  Emilio Longoni (1859-1932)

Fiche d’identité

 

Brussels Brecht-EisIerkoor (asbl)

BBEK, en abrégé

 

Site internet: www.bbek.be

Affilié à  Koor & Stem

Agréé par  Vlaamse Gemeenschapscommissie (VGC – Commission communautaire flamande)

Chef de chorale: Lieve Franssen

Présidente: Sabine Verlinden

Secrétaire et archiviste: Erik Meerschaut

N° d’entreprise: 4438 54 875

 

 

1)     Constitution en asbl:

 le 14 mai 1990.

Modification des statuts en date du 25 juin 2005

 

2)     Adresse de l’asbl

 

Brussels Brecht-Eislerkoor  vzw

Rue Antoine Baeckstraat

1090  Bruxelles

e.meerschaut@fulladsl.be

  

3) Contacts

 

Lieve Franssen, chef de chorale  lieve.franssen@chello.be, gsm: 0499/14.74.46 

Sabine Verlinden, présidente, sabine.verlinden@scarlet.be,

gsm: 0498/535592

Pour la région francophone: Erica Bal, erica.bal@hotmail.be, gsm: 0498/73.60.73

  

4) Compte bancaire

 

523-0458136-80 Triodos – rue Haute 139/3 - 1000 Bruxelles

c/o Toon Lowette

Weemstraat 4

1560 Hoeilaart

 

 

 

 

LE SPECTACLE

 

Vive la Sociale!  est un spectacle dynamique présenté par une soixantaine de chanteurs et de musiciens.

L’action se situe au cours d’une espèce de banquet : au menu, à boire et à manger, des discours, une fanfare et des chansons. Des mélos et des chants de combat, des chansons réalistes et des morceaux pour choeurs, solistes et instruments, le tout dans un arrangement moderne respectant l’esprit des chants.

Les convives – ou les camarades, si vous préférez – méditent sur ce qui fut et ce qui aurait pu être; ils se penchent aussi sur la situation actuelle, car les “vieux” chants n’ont rien perdu de leur pertinence.

Tout cela sous la devise:

“Le socialisme est mort! Vive le socialisme!”

Direction artistique: Vital Schraenen

Arrangements: Chris Carlier

Direction musicale: Lieve Franssen et Luk Cluysen

Recherche: groupe de travail doc.com avec l’appui de Amsab-Isg

Durée : 90’ – interruption à mi-spectacle

 

 

 

 

 

LA SALLE

 

Une simple salle plate de 15 x 20 m suffit.  Le public prend place sur une modeste tribune de trois niveaux composée de praticables et de chaises ; il y a deux tribunes de part et d’autre de la salle. Les exécutants sont installés au centre.  Prévoir des tables d’une longueur totale de 12 m et une soixantaine de chaises. Pour la fanfare, un podium en praticables de 8 x 4 m.  Un micro et un amplificateur. Un coin aménageable en bar.

Nous apportons une guirlande lumineuse de 100 m, des banderoles, des nappes et des friandises qui seront partagées avec le public pendant l’entracte.

 

 

 

 

 

CONDITIONS

 

Une représentation coûte entre 1.800 et 2.000 €, selon le cadre fourni. Prévoir aussi une légère collation pour les artistes.

Vive la Sociale ! fournit le matériel de promotion (affiches, dépliants, livret-programme en français avec tous les textes du spectacle,  …).

Reproduction des logos des sponsors sur tous les imprimés.

 

 

 

Accueil